B. lactis LAFTI B94

Souche probiotique documentée dédiée à votre bien être 

Une souche probiotique de première classe pour une bonne santé intestinale

La souche probiotique Bifidobacterium lactis LAFTI® B94 a été spécifiquement documentée dans le domaine de la santé intestinale. Elle bénéficie d’un important ensemble de preuves cliniques, étayé par une documentation in vitro et in vivo de ses modes d’action.

Un ensemble de preuves cliniques convergentes: le confort digestif 

Des mécanismes d’action documentés

  • B lactis LAFTI® B94 a été sélectionnée et documentée pour ses caractéristiques probiotiques lors d’essais in vitro et in vivo:
  • Survie dans le tube digestif [Crittenden, 2001; Su, 2005].
  • Compétition avec d’autres micro-organismes: H. pylori, S. typhimurium, L. monocytogenes [Zhang, 2008; Crittenden, 2005; Mahoney, 2003].
  • Renforcement des défenses naturelles [Peran, 2007; Pang, 2005].
  • Synergie avec les prébiotiques: B. lactis LAFTI® B94 a été sélectionnée parmi 40 isolats de Bifidobacterium pour sa bonne synergie avec une sélection de prébiotiques: inuline, FOS et GOS [Crittenden, 2001; Juin 2007]

Transit intestinal et constipation occasionnelle (bébé, enfants, adolescents et adultes):

  • Bifidobacterium animalis ssp lactis a montré une diminution significative de la constipation occasionnelle chez les adultes et les enfants/adolescents ainsi que d’autres bénéfices pour la santé gastro-intestinale[Larsen et al. 2006; Favretto et al. 2013; Pitkälä 2007]. Ces études ont montré qu’il y avait une augmentation de la fréquence des selles et une diminution de leur consistance, une amélioration des paramètres et de la fréquence de la défécation normale par rapport au placebo. LAFTI® B94 améliore significativement les ballonnements, les éructations et la constipation occasionnelle chez les enfants et les adolescents [Basturk, 2016] et aide à la diarrhée occasionnelle chez les nourrissons et les enfants [Erdogan, 2012;Islek, 2014].

Pour un usage autre que celui de complément alimentaire, fondé sur des données scientifiques émergentes : 

  • 2 études cliniques chez des nourrissons prématurés à risque d’entérocolite nécrosante (ECN)[Dilli, 2013; Dilli, 2015].

Whole family